Démarrage

Bancs publics à motif

766-2016 : de Suezzingen à Schwetzingen
Première mention écrite de Schwetzingen dans le codex de Lorsch
 

Pour la première fois, le 21 décembre 766, il est fait mention officielle de la colonie de Suezzingen dans le registre de l’abbaye royale de Lorsch qui est située sur la Bergstrasse. Une certaine Agana, qui appartenait vraisemblablement à une famille aisée, fit - pour le salut de son âme - don de nombreuses terres à l’abbaye et à son saint patron Nazaire.

Mozart, Schiller et Cie La cour des muses du prince Électeur Charles-Théodore

Nombreux sont les textes qui décrivent la cour des muses là où se mêlaient harmonieusement l’art des jardins, la musique, la sculpture et la peinture. Schiller, Mozart et Gluck et bien d’autres encore ont comptés parmi les invités du Prince Électeur, Charles-Théodore qui était grand amateur d’art. Aujourd’hui encore, les arts et tout particulièrement la musique jouent un rôle important à Schwetzingen.

La via della modernitàStoria della mobilità e dello sviluppo industriale

Diverse panchine di vario genere presenti negli spazi pubblici offrono un'insolita visione dell'interessante e variegata storia di Schwetzingen, città sede della residenza dei principi elettori del Palatinato.

Un chasseur du Palatinat ElectoralDu pavillon de chasse (1427) à la résidence d’été (1720)

Un document de 1350 évoque pour la première fois une forteresse. En 1427 le château fort, qui est alors entouré de douves, change de propriétaire : les chevaliers Erligheimer laissent la place au prince électeur Louis III. Ce sera Louis V qui transformera ensuite le château en un pavillon de chasse de style Renaissance où la cour viendra s’adonner aux plaisirs de la chasse dans les forêts alentours.

L’asperge Meisterschuss (tir de maître) à la rencontre de LucullusSchwetzingen, capitale de l’asperge

L’introduction de la culture de l’asperge à Schwetzingen remonte à 1850. L’économiste Max Bassermann en développa la culture dès 1870 pour pourvoir sa fabrique de conserves en légumes. Le jardinier de la cour Gustave A. Unselt cultiva à partir de 1910 de nouvelles variétés plus rentables. Ainsi se forgea la renommée de Schwetzingen en tant que capitale de l’asperge.

La bière d’iciConvivialité avec le houblon et le malt

…Que Dieu garde le houblon et le malt ! (Expression populaire allemande)
Les premières brasseries se développent dès le 18ème siècle à Schwetzingen : En particulier, celle à l’enseigne du Cygne connaîtra un vif succès, tout comme la brasserie Welde qui existe encore aujourd’hui mais transposée à Plankstadt. Vers 1900, Schwetzingen était surtout connue comme métropole du houblon au pays de Bade.

La quadrature du cercle Le parc du château de Schwetzingen et ses jardins à la française du 18e siècle

L’hémicycle, au cœur même des jardins du château, est traversé par les axes principaux et secondaires du parc. Les parterres à la française sont délimités par des bordures de buis à la taille exacte et plantés d’arbres étayés selon des lignes géométriques pour, selon André Le Nôtre, dompter la nature avec des moyens artificiels.

La foi unitHistoire de l’Église à Schwetzingen

Un document datant de 1305 mentionne la présence d’une église dans la partie basse du village. En 1435, cette église est placée sous le patronage de Saint-Pancrace. L’église servira entre 1698 et 1703 à l’exercice des deux cultes, puis les protestants réformés devront recourir à des solutions intermédiaires pour célébrer leur culte. Ce n’est qu’en 1758 que sera édifié le temple évangélique tel que nous le connaissons encore aujourd’hui (depuis 1821).

Liens d’amitiéLes jumelages de Schwetzingen à l’étranger

Le prince Électeur Charles-Théodore était connu pour son esprit cosmopolite. La ville de Schwetzingen s’est, elle aussi, ouverte au monde pour perpétuer cette tradition : elle est aujourd’hui jumelée avec Lunéville en France, Pápa en Hongrie, Spoleto en Italie et Fredericksburg aux Etats-Unis (Virginie). Et la bonne entente des peuples lui tient particulièrement à cœur.

Culture - Art culinaire – Festivités Le tourisme à Schwetzingen – hier et aujourd’hui

Nobles, dignitaires ecclésiastiques, artistes et voyageurs venaient entre mai et octobre à Schwetzingen, dès que la cour du prince électeur résidait dans sa villégiature d’été. Hier comme aujourd‘hui, les visiteurs sont attirés par la joie de vivre qui règne dans la ville, l’art (des jardins ou culinaire) et le plaisir de la musique.

Plaisir et histoireSchwetzingen et ses jumelages allemands

Schwetzingen est jumelée en Allemagne avec les villes de Wachenheim, Karlshud et Schrobenhausen qui toutes associent les plaisirs à l’histoire.
En 1953, l’asperge et le vin ont été les atouts culinaires qui ont permis de réunir Schwetzingen et Wachenheim sur la route du vin. Les jumelages avec Schrobenhausen (pour la culture de l’asperge), Karlshud-Neuschwetzingen en Bavière (pour avoir servi de terre d’accueil à certains de nos habitants) datent, eux, de 2018.

ASC e.V.

1900 est la date de fondation de ce club de voitures de collection, lors d’un repas (aux asperges) au restaurant du château, Ce club réunit les célèbres constructeurs, tels Daimler, Bugatti, Maybach, Sachs, von Opel, Horch, Wankel, Ford, Benz, Porsche et bien d’autres encore. Chaque année, il se réunit au château pour un traditionnel repas aux asperges.

350 ans de la culture de l’aspergeCe légume royal est cultivé ici sans interruption depuis 1668.

Le prince Électeur Charles-Louis introduit la culture de l’asperge dans le parc du château à partir de 1668. L’intendant des jardins, Johann Michael Zeyher, perpétue cette tradition en 1820. Le premier marché aux asperges voit quant à lui le jour en 1894 et se dote d’un règlement. Avec les nouvelles variétés « Lucullus » et « Meisterschuss » (tir de maître) en 1910, la renommée Schwetzingen en tant que capitale de l’asperge est définitivement établie.

Tableau explicatif: "Hörbar" -Le banc audible
 

Cette borne d’information touristique laisse découvrir Schwetzingen en tant que ville de festivals et retrace autour de la musique de cour des princes Électeurs l’histoire de la musique.
Des panneaux explicatifs, qui servent en même temps de dossier au banc, rappellent les musiciens et compositeurs qui ont œuvré dans la célèbre chapelle du prince Électeur Charles-Théodore. 5 autres panneaux informent le visiteur sur la venue de la famille Mozart à Schwetzingen et la tenue, à notre époque, de différents festivals de musique classique. Pour compléter le tout, le visiteur aura l’occasion par le biais de codes QR d’apprécier des enregistrements de compositions de la célèbre Ecole de Mannheim.

Un paradis pour les musiciensLa musique de cour à la résidence d’été des princes Électeurs

Une culture de la musique de cour s’est particulièrement développée sous les règnes des princes palatins Charles-Philippe et Charles-Théodore. Les villes de Mannheim et de Schwetzingen devinrent entre 1747 et 1778 des métropoles musicales de renom en Europe. L’histoire de la musique nous a laissé le nom de l’Ecole de Mannheim qui caractérise cette époque.

La civilisation de la céramique rubanéeLa plus grande concentration de tombes de cette civilisation trouvées dans le sud-ouest de l’Allemagne

La civilisation de la céramique rubanée qui s’était répandue à travers toute l’Europe a laissé ses empreintes aussi à Schwetzingen, lorsque ses représentants s’installèrent, il y a plus de 7000 ans, dans la vallée du Rhin Supérieur pour en cultiver les terres fertiles. Lors de la construction du nouveau lotissement résidentiel, dénommé „Schälzig“, on a découvert la plus grande concentration de sépultures (environ 200 tombes) de cette civilisation du sud-ouest de l’Allemagne.

Les MérovingiensDe nombreuses tombes datant des 6ème  et 7ème siècles témoignent de leur implantation au début du Moyen-Âge.

Les premiers Mérovingiens franconiens arrivent dans la première partie du 6ème siècle de France et s’installent en partie à Schwetzingen. Au Nord du parc du château, entre le Lindenweg et le Maschinenweg, les différentes fouilles qui ont eu lieu entre 1777 et la fin des années 1980 ont révélé la présence de plus de 70 tombes qui datent des 6ème et 7ème siècles.

Schwetzingen, ville sportiveSchwetzingen a toujours une longueur d’avance dans les disciplines « tennis de table » et « handball »

Lore Eichhorn, native de Schwetzingen (*1939), a remporté plus de 360 victoires en tennis de table pour le club TV 1864, tant au niveau régional que fédéral. Les joueurs de Hand du club HG Oftersheim/Schwetzingen sont, eux aussi, depuis des décennies des champions de haut niveau reconnus dans tout le pays.

L‘histoire du chemin de fer1870 : la ville de Schwetzingen est reliée à la ligne du Rhin (Rheinbahn)

Le 4 août 1870 débute l’ère du chemin de fer à Schwetzingen. Vers 1900 la liaison ferroviaire devient une porte d’entrée sur le monde, en tant que moteur de l’industrialisation : les grandes fabriques peuvent désormais livrer leurs produits dans toute l’Allemagne, en Europe et dans le reste du monde. Avec la fin de la seconde guerre mondiale, la gare verra son rôle péricliter.

Le phaéton de jardinUn cabriolet anglais à Schwetzingen

L’architecte paysagiste, Nicolas de Pigage, acquiert au cours d’un voyage en Angleterre en 1776 un phaéton destiné à être utilisé dans le parc du château de Schwetzingen. Son inventeur, Ovenden, nomme ce véhicule - qui n’est pas à propulsion animale mais humaine - d’après le fis du dieu solaire Hélios. De là, l’invention de la bicyclette ne se fera plus longtemps attendre.

Sur les chemins du progrèsL’histoire de la mobilité

Le 12 juin 1817, Charles von Drais entreprend avec son vélocipède (la draisienne) un voyage aller-retour entre Mannheim et Schwetzingen qui va marquer le début d’une ère nouvelle : celle d’une mobilité plus rapide sans l’aide du cheval. Mais il faudra encore attendre 50 ans avant que l’usage de la bicyclette ne se généralise.
 

Bertha BenzLe premier voyage en automobile

… passe par Schwetzingen. En août 1888, Bertha Benz, à l’insu de son mari, entreprend avec ses deux fils le premier voyage en automobile de Pforzheim à Mannheim.
Grâce à l‘invention de son époux, Bertha Benz et ce premier „long“ voyage en véhicule à moteur entreront dans l’histoire.

La culture du tabac à SchwetzingenLa feuille de tabac pousse, pour être roulée et ensuite fumée.

Le prince Électeur Charles I. Louis va introduire à partir de 1661 la culture du tabac à Schwetzingen. Fin 19ème siècle, le tabac prend une place prédominante parmi les cultures spécialisées. L’industrie du tabac deviendra dès cette époque le moteur industriel qui permettra à la ville de se développer. Le 20ème siècle assistera quant à lui à son déclin avec la délocalisation voire la fermeture définitive de ces entreprises de transformation.

Schwetzingen en marche vapeur150 ans du raccordement ferroviaire à la ligne du Rhin (Rheinbahn)

Le premier train arrive à Schwetzingen le 4 août 1870 et, très vite, notre ville va devenir une plaque tournante pour le transport ferroviaire. Les grandes entreprises ont enfin la possibilité de livrer leurs produits dans toute l’Allemagne et à travers le monde. En 2020, un banc à motif et une plaque ont été installés pour commémorer les 150 ans de la ligne du Rhin.

Banc public
Banc de "Bienvenue"

Le seguenti panchine verranno realizzate nel 2020:Caduta del muro del 1989Germania unita 1990



Événements







Personne á contacter

Frau Dr. Barbara Gilsdorf

Sachgebietsleitung

Telefon: +49 (62 02) 8 74 84
Fax: +49 (62 02) 8 74 87
Bâtiment: Wildemannstr. 1

Réservation d'hôtel

Anreise:
  
Nächte:
Personen:
Zimmer: